zan_dem_iran@hotmail.com        Womens of 8 March Organization (Iran, Afghanistan)
   
Wednesday 18th of October 2017
  العودة   France
Unissez-vous pour lutter contre la violence à l'égard des femmes

Unissez-vous pour lutter contre la violence à l'égard des femmes!

 

Nous, les femmes, avons toutes vécu les blessures de la violence. À la maison, à l'école et dans la société, à partir du moment où nous avons été menées à nous connaître comme le deuxième sexe, comme femme, la violence est entrée dans nos vies - violence quotidienne qui semble naturelle, toujours avec une certaine justification, culturelle, traditionnelle, psychologique, biologique, juridique ou religieuse.  Même nous qui avons été la cible de la violence, nous nos sommes habituées. La violence n'est pas seulement un acte qui dégrade notre corps et menace notre vie. La violence contre les femmes ne se limite pas au viol, aux coups, à la vente d'enfants comme « Ã©pouses Â» ou aux mutilations génitales féminines, ni ne peut être réduite aux balles, aux coups de bâtons, de poings,  de fouets, aux attaques à l’acides ou aux brûlures, mais être ignorée, discréditée, insultée, méprisée ou harcelée est aussi une violence, le stress est aussi une violence. Même subir une chirurgie plastique pour nous conformer aux normes de beauté fixées par la société patriarcale, est aussi une forme de violence.

La violence contre les femmes n'est pas nouvelle, mais son escalade à une échelle sans précédent dans les sphères économique, politique et sociale du monde patriarcal dominant est un phénomène terrifiant. En raison de la mondialisation du capital et de la super exploitation pour le profit, la pauvreté a été féminisée. La chaîne de la violence mondiale a rangé du même côté plus de 3 milliards de femmes de tous les coins du monde.

Dans le monde dit «moderne» du capitalisme, la prostitution, le viol, le meurtre de femmes par leurs partenaires ou ex-partenaires, les insultes et le mépris, la violence domestique, la pornographie, la soi-disant «industrie du sexe» et les abus sexuels sur les lieux de travail et dans les rues ... toutes ces formes de violence à l'égard des femmes ont augmenté au delà de l’imaginable. Pour le système impérial-capitaliste patriarcal, la poursuite de la violence à l'égard des femmes à l'échelle mondiale et l'institutionnalisation d'une culture anti-femmes sont d'une importance cruciale pour produire du profit.

Aujourd'hui,  les  invasions et l'occupation des impérialistes patriarcales, d’une part,  et la montée du fondamentalisme et des différents sortes d’Etats fondamentalistes religieux et misogynes de l'autre, ont  transformé l'Afghanistan, l'Irak et tout le Moyen-Orient en prison pour femmes et en arène d’hommes.

Bien que la violence contre les femmes en Iran ait une longue histoire, le régime islamique fondamentaliste de ce pays, en utilisant le bâton de la religion et les chaînes de la tradition et la prison du Hijab (voile) ainsi que les soi-disant patrouilles d’orientation, les exécutions et les lapidations,  a imposé une violence plus étendue, plus rigoureuse et plus brutale contre les femmes afin de les contrôler et leur corps. L’obligation du hijab est un signe d’oppression et de subordination des femmes et une déclaration publique et formelle de l’inégalité de genre sous le régime islamique. Les lois qui provoquent la violence et les châtiments islamiques moyenâgeux sont une déclaration et une formalisation de l'oppression, de la discrimination et de la violence contre les femmes, la bannière idéologique du régime islamique qui pèse sur le corps des femmes.

Alors que le régime islamique et ses forces répressives contrôlent les femmes dans les écoles, les universités, les rues et les lieux de travail, etc., le mari, le partenaire, le père, le frère et le fils exercent ce contrôle à la maison. Dans les lieux publics, si des femmes sont arrêtées et emprisonnées pour avoir défié les lois et les codes du «hijab islamique»,  à la maison ce sont certains hommes qui prendront la place des chefs religieux. Si le régime lapide des femmes pour le crime d'aimer ou d'être aimé par quelqu'un, il se trouve des hommes à la maison qui les condamnent à mort pour protéger « l'honneur « de la famille. Les femmes en Iran doivent échapper aux restrictions et aux contrôles des forces de sécurité islamiques, alors que dans les lieux publics elles doivent craindre les abus sexuels quotidiens de tant d'hommes. Le jet d’acide sur des femmes dont le hijab est jugé insatisfaisant imprime le signe de cette violence brutale sur leurs visages ou leurs corps pour le reste de leur vie, alors que la violence domestique intolérable de certains hommes conduit les femmes à l'auto-immolation.

Cette coordination entre le pouvoir étatique de la République islamique iranienne et les hommes imprégnés d'idées et de valeurs misogynes constitue les trois maillons interconnectées de la violence d'État, sociale et domestique contre les femmes iraniennes. Le lien principal en est la violence étatique qui, en propageant la culture patriarcale, les traditions arriérées et l'idéologie misogyne dans la société et à l’aide  d’une série de lois et de politiques misogynes, a ouvert la voie à l'intensification de divers types de violence sociale et domestique contre les femmes.

Les femmes, quant à elles, ont résisté et luttent sous différentes formes contre la violence généralisée du régime islamique anti-femmes depuis sa fondation. Elles se sont battues individuellement ou en groupe, dans des prisons face à des tortures brutales, contre le hijab obligatoire, contre la discrimination sexuelle dans les écoles et les universités et devant les tribunaux pour le droit au divorce et à la garde de leurs enfants.

La violence contre le corps et l'âme de chaque femme a suscité un message clair et haut et un appel à  la lutte déclarant que cette violence n'est plus supportable. Mais la dispersion et la division des  luttes et de la résistance ne suffisent plus; une large lutte dans l’unité se pose plus que jamais comme une nécessité.

Le développement et l'intensification de la violence dans toutes les sphères de la vie des femmes en Iran ont rendu nécessaire une vaste campagne unifiée. Que cette campagne d'opposition à la violence contre les femmes contribue à unir les nombreux réseaux de luttes en une rivière tempétueuse pour le renversement révolutionnaire du régime islamique anti-femme de l'Iran. Le lancement et la poursuite d'une telle campagne peuvent renforcer l'enracinement des luttes de nos sœurs dans le monde entier contre la violence à l'échelle mondiale. Une campagne qui peut servir de lutte permanente et ciblée pour l'élimination de la soumission des femmes dans le monde entier et conduire à  libérer  toutes les femmes et toute l’humanité de l’oppression et de l’exploitation.

 

Cette campagne appartient à:

P Toutes les femmes qui souffrent de violence!

P Toutes les femmes qui combattent l’obligation du hijab!

P Toutes les femmes qui luttent contre la «mort par lapidation»!

P Toutes les femmes qui luttent pour la séparation de la religion de l'Etat!

PToutes les femmes qui luttent pour mettre un terme à la maltraitance, à l'insulte, au mépris et à la violence envers les femmes!

P Toutes les femmes qui luttent contre les traditions arriérées, les coutumes et les lois comme le mariage forcé et le mariage précoce des jeunes filles!

P Toutes les femmes qui luttent contre la forme de prostitution islamique connue sous le nom de 'Sigheh' (ce qu'ils appellent «mariage temporaire»)!

P Toutes les femmes qui luttent contre les «meurtres pour l’honneur»!

P Toutes les femmes qui luttent contre l'exploitation des femmes au travail ou à la maison!

P Toutes les femmes qui luttent contre la maltraitance et la victimisation des homosexuel.le.s!

P Toutes les femmes qui luttent pour le contrôle de leur corps et pour un libre choix à l'avortement et ...!

PP Toutes les femmes qui combattent toutes les lois injustes et le châtiment islamique contre les femmes!

P Toutes les femmes qui luttent pour un monde dans lequel aucune femme ne soit forcée de vendre son corps!

P Toutes les femmes qui….

 

Campagne de lutte contre la violence de l'État, sociale et domestique contre les femmes en Iran

Novembre 2016

Pour rejoindre la campagne et autres demandes de renseignements, veuillez contacter notre e-mail:

karzar.zanan.2016@gmail.com

 

Soutiens:

§   Atash Paydar: Activiste du mouvement des femmes

§   Akhtar KamangarActiviste politique et du mouvement des femmes

§   Akhgar Farzaneh: Activiste du mouvement des femmes

§   Aram Bayat: A la tête du group de danse “Khorshid Khanoom”& Activiste du mouvement des femmes

§   Ariz Mohammadi: Activiste du mouvement des femmes

§   Arghavan Rostami: Activiste du mouvement des femmes

§   Azadeh Partovi: Activiste du mouvement des femmes

§   Azadeh Abbasi: Activiste des droits des femmes

§   Asti Pirooti: Activiste politique & des droits du travail

§   Ashraf Ghiasi: Activiste du mouvement des femmes, activiste politique &  pour les anciens prisonniers politiques

§   Emilia Espartak: Activiste du mouvement des femmes– Afghanistan

§   Ana Mahmodi: Activiste des droits des femmes

 

§   Anahita Rahmani: Activiste du mouvement des femmes, activiste politique &  pour les anciens prisonniers politiques

§   Avat Sadeghi: Activiste politique et des droits des femmes.

§   Baghrein Hojjati: Activiste des droits des femmes

§   Bahar Golabadi

§   Bahar Maleki: Activiste des droits des femmes

§   Bayan Zandi: Activiste des droits des femmes

§   Bayan Naseh: Consultante affaires sociales & Activiste des droits des femmes

§   Parvin Ahmadi: Avocate des droits des femmes

§   Parvin Saiedbakhti: Avocate des droits des femmes

§   Parvin Shafei: Activiste des droits des femmes

§   Parisa Kolahghochi: Activiste du mouvement des femmes  & activiste politique

§   Pari Rastegar: Activiste du mouvement des femmes

§   Taraneh Hosseini

§   Soraya Fattahi: Activiste du mouvement des femmes & activiste politique

§   Samin Bahar: Activiste du mouvement des femmes

§   Jamileh Rahimi: Activiste des droits des femmes & activiste politique

§   Jamileh Nedai: Activiste du mouvement des femmes

§   Roya Sadeghi: Activiste politique

§   Rizan Moarefi: Avocat des droits des femmes

§   Zara Parastar: activiste politique & Child and teenage rights activist

§   Zara Mohammadi: Activiste du mouvement des femmes

§   Zari Zahedani: Ancien activiste politique

§   Zaman Masoodi: Activist politique & activiste du mouvement des femmes

§   Ziba Karbasi: Poète

§   Zinat Ilkhanizadeh: Activiste des droits de l’Enfant & des droits des femmes

§   Zinat Abbasi: Avocate des droits des femmes

§   Setareh Ashoorbeig: Avocate des droits des femmes – Afghanistan

§   Sahar Tiam: Activiste politique

§   Sahar Naji: Avocate des droits des femmes &  activiste des droits des personnes réfugiées

§   Sarveh Naghshi: Avocate des droits des femmes

§   Samira Bastani: Activiste du mouvement des femmes

§   Suzeh Amin: Activiste des droits des femmes

§   Susan Golmohammadi: Activiste du mouvement des femmes et ancienne prisonnière politique

§   Soofia:  Défenseur des droits des femmes

§   Sooma Nabavi: Activiste du mouvement des femmes et activiste politique

§   Soheila Ghaderi: Activiste du mouvement des femmes

§   Seiran Ebrahimi: Activiste du droit des femmes

§   Seili Ghaffar: Activiste des droits des femmes et activiste politique - Afghanistan

§   Simin: Défenseur des droits des femmes

§   Shahla Payam: Activiste du mouvement des femmes et activiste politique

§   Shahin Navaie

§   Shirin Hosseini: Activiste du mouvement des femmes et activiste politique

§   Shirin Sharifi: défenseure des droits des femmes

§   Shiva Sobhani: Poète et activiste politique

§   Sabri Bahani: Activiste politique

§   Sedighe Mohammadi: Activiste du mouvement des femmes et activiste politique

§   Ozra Mohammadian: Activiste des droits des femmes - Afghanistan

§   Fatemeh Eghdami: Activiste des droits des femmes

§   Fatemeh Karimi: Activiste des droits des femmes

§   Farasat Salehi: Activiste du mouvement des femmes & activiste politique

§   Farah Nabavi: Activiste du mouvement des femmes

§   Farzaneh Rahnama: Défenseur des droits des femmes - Afghanistan

§   Fereshteh Sadeghpour: Activiste du mouvement des femmes & ancien prisonnier politique

§   Fariba Amirkhizi: Activiste du mouvement des femmes et activiste politique

§   Frida Faraz: Activiste du mouvement des femmes

§   Farideh Rezaee: Activiste du mouvement des femmes et activiste politique

§   Farideh Karimi: Activiste du mouvement des femmes et activiste politique

§   Farimah Roshan: Activiste du mouvement des femmes

§   Ghodsi Bakhtiari: Activiste social

§   Kajal Adami: Poète et artiste

§   Questan Davoudi: Activiste politique

§   Kimiya Moradi: Activiste du mouvement des femmes

§   Kimiya Noori: Auteur

§   Goshin Ghahramani: Défenseur des droits des femmes

§   Galavij Hosseini: Activiste des droits des femmes et activiste politique

§   Galavij Mahmoodzadeh: Défenseur des droits des femmes

§   Golzar Ali: Activiste politique

§   Goli Pishyari: Défenseur des droits des femmes

§   Goli Mohammadi: Musicien

§   Gohar Memarzadeh: Activiste politique

§   Giti Zamani: Activiste politique

§   Laleh Azad: Défenseur des droits des femmes - Afghanistan

§   Lavjeh Javad: Activiste du mouvement pour l'égalité des femmes

§   Leila Azad: Activiste sociale

§   Leila Parnian: Activiste du mouvement des femmes, militante politique et rédactrice en chef du magazine du 8 mars

§   Maria Rashidi: Porte-parole de l'association des femmes de Stockholm

§   Maryam Afrasiabpour: Campagne internationale pour les droits des femmes

§   Maryam Ghaderpana: Activiste politique

§   Maryam Naji: Supporter de "l'Organisation des femmes du 8 mars (Iran-Afghanistan)"

§   Mojdeh Bamian: Activiste du mouvement des femmes

§   Massi Tehrani: Activiste du mouvement des femmes

§   Malihe Karimizadeh: Activiste du mouvement des femmes

§   Mona Roshan: Activiste politique et ancienne prisonnière politique

§   Mehri Shahmoradi: Activiste politique

§   Mahsa Rojan: Activiste du mouvement des femmes

§   Mahnaz Haghighat: Activiste des droits humains

§   Mahin Shokrollahi: Activiste politique

§   Mahin Shokrai: Activiste politique

§   Mina Ahmadi: Défenseure des droits des femmes - Afghanistan

§   Mina Azadi: Activiste politique

§    Minoo Irani: Activiste politique

§   Mitra Golmohammadi: Familles de victimes politiques

§   Nazi Abdollahi: Défenseur des droits des femmes

§   Nahid Karimi: Activiste du mouvement des femmes

§   Nahid Mokri: Activiste des droits des femmes & des droits de l'homme

§   Nahid Novin: Activiste du mouvement des femmes & activiste politique

§    Nahid Vafaee: Poète et activiste des droits des femmes

§   Nasim Azad: Activiste social

§    Nasim Saadat: Activiste politique

§    Niloofar Paziresh: Activiste du mouvement des femmes

§    Vajihe Taraneh: Activiste du mouvement des femmes

§    Venous Derakhshan: Activiste du mouvement des femmes

§    Hetav Abdollahi: Journaliste

§    Homa Bamian: Activiste du mouvement des femmes

§    Homa Farid: Activiste du mouvement des femmes & activiste politique

§    Hoozan Mahmood: Militant kurde pour les droits des femmes

§   Hiroo Mahmoodzadeh: Activiste des droits des femmes

 

 

Soutiens internationaux:

  • Sabrina Qureshi: Coordinarice-fondatrice de Million women Rise - UK
  • Vivienne Hayes: Chief Executive, Women’s Resource Center – UK
  • Anne Tonglet: Activiste du mouvement des femmes e tLGBT’s - Belgique
  • Binevsa Berivan: Institut Kurde de Bruxelles
  • Margot Cassiers: Institut Kurde de Bruxelles
  • Kristel Cuvelier: Institut Kurde de Bruxelles
  • Annelies Kuypers: Institut Kurde de Bruxelles
  • Mélissa Petit: Institut Kurde de Bruxelles
  • Agnes Lalau: Institut Kurde de Bruxelles
  • Soade Dana: Institut Kurde de Bruxelles
  • Zeynep Gorgu: Union des femmes socialistes en Belgique
  • Sakine Altindemir: Union des femmes socialistes en Belgique
  • Nalan Oral: Union des femmes socialistes en Belgique
  • Meryem Sasmaz: Union des femmes socialistes en Belgique
  • Eylem Dalgiç: Union des femmes socialistes en Belgique
  • Bilen Ceyran: Union des femmes socialistes en Belgique
  • Hatice çakmak: Union des femmes socialistes en Belgique
  • Arife Soysuren: Le mouvement des femmes kurdes en Belgique
  • Toprak Nisa: Le mouvement des femmes kurdes en Belgique
  • Raife Koç: Le mouvement des femmes kurdes en Belgique
  • Leyla Aslan: Le mouvement des femmes kurdes en Belgique
  • Martha Glow: Women’s movement activist –UK
  • Jasmin Kitel: Féministe allemande
  • Sara Mohammad:  Présidente-fondatrice  de l’organisation nationale suédoise  Never Forget Pela and Fadime
  • Amineh Kakabaveh: Présidente de l’association suédoise "Neither Whores or Doormats" - Députée
  • Leyla Cimin: Courage Bremen - Allemagne
 
 تعداد صفحه: 3  تعداد رکورد;: 46  صفحه: 1 1    2    3   
 
  سازمان زنان 8 مارس (ايران - افغانستان)  © *** 2017 - 1998   8mars.com   *** استفاده از مطالب سايت هشت مارس با ذکر ماخذ آزاد می باشد٠