zan_dem_iran@hotmail.com        Womens of 8 March Organization (Iran, Afghanistan)
   
Friday 15th of December 2017
  العودة   France

8 mars 2013 : La journĂ©e internationale des femmes dĂ©livrĂ©es de leurs chaines !

Viol, viol collectif, viol dans les champs de guerre, viol dans la prison, femme battue, fille assassinée, menace de mort, mutilation sexuelle des femmes, excision, défigurement à l’acide, lapidation, crime d’honneur,  agression sexuelle dans la rue, des heures d’insécurité, des lieux d’insécurité, la marchandisation du corps des femmes, la prostitution, la violence domestique, la violence sociale, le harcèlement sexuelle dans les lieux du travail, la burka, le voile obligatoire, la discrimination sexuelle, …

Ces termes cruels remplis de violence, de haine et d’humiliation reflètent seulement une partie des conditions sociales des femmes. On pourrait intĂ©grer cette sĂ©rie de violence et rĂ©pression dans les « conditions de travail et accidents du travail Â» d’une catĂ©gorie des travailleurs qui constitue 2/3 du monde du  travail dans le monde dont seulement 10% d’entre elles bĂ©nĂ©ficient d’un salaire et 1% sont propriĂ©taires.

On se pose la question : quelle couche sociale de travailleur dans les sociĂ©tĂ©s dans l’histoire de l’humanitĂ© a subi autant de  violence ; contrĂ´le tout azimut et systĂ©matique de leur maĂ®tres et patrons ? Esclave, paysan, ouvrier ? Quelle couche sociale a subi comme les femmes une telle dimension d’ « accident du travail Â» et d’humiliation individuelle et sociale ?  Quelle couche sociale a Ă©tĂ© autant oppressĂ©e individuellement et socialement que les femmes ? Quelle couche sociale a Ă©tĂ© assujettie à  autant de sanctions religieuses dans les livres religieux ? Chaque jour il y a de nouveaux appels Ă  la haine dans les cĂ©rĂ©monies religieuses, dans les poèmes, dans les chansons et dans les rĂ©seaux internet contre les femmes. Non, ces ordres religieux n’existent qu’à l’encontre des femmes !

Nous crions que le temps des statistiques et plaintes sur le sort des femmes est rĂ©volu. Il n’est pas suffisant de rĂ©pĂ©ter tous les ans :

-            70% des femmes dans le monde sont victimes de viol et de violence physique,

-            La violence prend plus de victimes auprès des femmes de 15 Ă  40 ans que dans une guerre, les accidents de voiture ou les maladies incurables,

-            Chaque annĂ©e environ 800,000 ĂŞtres humains sont vendus dont majoritairement des femmes,

-            Chaque annĂ©e 3, 000,000 filles africaines risquent d’excision,

-            Un quart des femmes enceintes sont victimes de la violence physique,

Il est temps de l’action. Il est temps de rébellion.

Pour se rĂ©volter, il faut d’abord connaitre ses ennemies.  Elles peuvent ĂŞtre locales  comme mondiales. Par exemple en Iran l’ennemie numĂ©ro un des femmes est le rĂ©gime de la RĂ©publique Islamique qui a Ă©tabli un ordre rĂ©actionnaire et thĂ©ocratique afin d’écraser les droits de femmes. Mais les puissances impĂ©rialistes sont aussi les ennemies de l’émancipation des femmes. Ils lèvent la bannière mensongère  de la « libertĂ© Â» et la « dĂ©mocratie Â» pour massacrer, torturer et de anĂ©antir les peuples du moyen orient.  Pour ce faire, ils ont Ă©tabli de nouvelles RĂ©publiques Islamiques dans cette rĂ©gion sous le nom du « printemps arabe Â».

Pour se révolter, une solidarité internationale est primordiale. Les femmes sont opprimées par le système capitaliste patriarcal mondial. L’oppression faite aux femmes est mondiale donc l’émancipation de la femme est mondiale.

Pour se rĂ©volter, il n’est pas nĂ©cessaire qu’on prouve que la femme produise la « valeur ajoutĂ©e Â». Une rĂ©volte, n’a pas besoin d’un syndicat. Il nous faut une union rĂ©volutionnaire.

Une révolte qui ne fasse pas peur au système capitaliste mondial, n’est pas une révolte. Elle nécessite une organisation forte et des militants consciencieux et courageux.

Debout ! Bouge le monde ! Sors de l’intĂ©rieur avec ton Ă©nergie dĂ©bordante fait peur Ă  ce monde d’oppression et pourri. Transforme les Ă©checs en rĂ©volte. RĂ©veille le monde de ce long sommeil d’oppression et d’exploitation et illumine le monde. Aucune autre classe et couche sociale n’a un tel  pouvoir pour changer la donne car tous se nourrissent de ton corps. Il n’y a que toi qui pourras construire une sociĂ©tĂ© dans la quelle la femme n’est plus esclave de tout le monde, l’ouvrier n’est plus esclave d’un salaire et plus personne n’est opprimĂ©e.

 

Je briserai mes chaines

De façon que personne n’ose plus jamais les rétablir

Ni pour les femmes ni pour personne

 

Organisation des femmes du 8 mars (Iran – Afghanistan) – 6 mars 2013

 

Femme8mars@yahoo.fr                                                                                                                                    www.8mars.com

https://www.facebook.com/8Marsorg

 

 

 

 

 
 تعداد صفحه: 3  تعداد رکورد;: 46  صفحه: 1 1    2    3   
 
  سازمان زنان 8 مارس (ايران - افغانستان)  © *** 2017 - 1998   8mars.com   *** استفاده از مطالب سايت هشت مارس با ذکر ماخذ آزاد می باشد٠